18 août 2022/Histoire d'abeilles
  • By Phenix
  • 81
  • 0

Une ruche au jardin, pourquoi pas ?

Certain ont peut-être envie comme nous de franchir le pas.

Avoir des ruches, récolter son propre miel est sur le papier une très bonne idée. L’envie de communier avec la nature et participer à la préservation de notre monde est une noble cause.

Oui c’est possible, et si vous avez de la motivation et un peu de moyen n’hésitez pas. Notre monde est en déclin et a besoin de toute les ressources d’humanisme pour réparer ou du moins limiter l’impacte de notre espèce sur la nature. Elle a de plus en plus de mal à résister à la pression de notre impacte sur son environnement.

Motivation, implication et conscience des taches et obligations d’un élevage.

Même si on considère l’Apis mellifera comme l’abeille domestique, elle reste quand même un insecte sauvage et parfois imprévisible. Il faut donc avoir en tête que l’abeille pique et que mettre des insectes dans des caisses en bois n’est pas sans risque.

Protégez vous !

On peu voir régulièrement des vidéos d’apiculteurs sans protections. Très mauvaise idée si vous débutez. En général ce sont des professionnels qui connaissent très bien leurs colonies et qui interviennent au bon moment.

Alors au début, portez des gants, une combinaison et intervenez avec douceur et rapidité. Il faut aussi ouvrir vos ruches au bon moment et le moins souvent possible.  En général entre 10h et 14h, par beau temps et sans vent. Vous pouvez approcher vos ruches sans équipement, mais il faut éviter de passer devant les entrer.

Débuter votre aventure.

Comme toute action, il y a des contraintes qu’il faut prendre en compte. C’est un processus qui doit être réfléchi et minutieusement préparé. Il faut garder à l’esprit que vous être responsable de vos ruches, les respecter et en prendre soin tout au long de l’année.

Il faut déjà trouver un emplacement isolé qui ne risque pas de déranger vos voisins ni les passants. Ensuite proposer une espace accessible et propice au développement de vos colonies.

Vous devez aussi vous préparé à investir une certaine somme d’argent pour démarrer. Au minimum 800€, mais plus proche de 1000€ :

  • Ruches, Couvres cadres, Hausses, Nourrisseurs, Planchers, toits
  • cadres, cires gaufrés
  • EPI (combinaison, gant, chaussure)
  • Enfumoire
  • Extracteur
  • Lève cadre
  • Grilles à reines
  • partitions isolantes
  • sucre candie
  • traitement (Varroa)

Il faut aussi bien vous informer. Il existe de nombreuses vidéos sur le web, des tutos, des forums et des groupes facebook pour vous aider.

Je vous conseil de chercher un apiculteur proche de chez vous qui sera peut-être ravi de vous transmettre ses conseils, voir de vous donner un petit coup de main pour démarrer.

La pratique de l’apiculture réserve des bonnes et des mauvaises surprises, le tout c’est de comprendre et de réagir. Et surtout de ne pas baisser les bras et de progresser à son rythme.

Vous pouvez débuter par 2 ou 3 ruches. Achetez vous essaims au printemps pour éviter les risques de perte en hivers. Observez, apprenez et surtout ne compter pas votre temps. Avec l’habitude, l’expérience et une bonne organisation, les moments passés à cette passion vont ce réduire et s’améliorer.

On y va ?

Vous avez ici un aperçu de se qu’il vous faut pour vous lancer. Si vous êtes vraiment motivé, je ne peu que vous inviter à vous y mettre. Et si vous avez besoin, n’hésitez pas à nous demander, on ce fera un plaisir de répondre à vos questions ;).

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x